News, Innovations & Technologies

Roland-Garros : Mais comment sont fabriquées les balles de tennis ?

Par JEAN-CHRISTOPHE DUCHATEAU, publié le jeudi 31 mai 2018 15:05 - Mis à jour le jeudi 31 mai 2018 15:05
fabrication-balles-de-tennis-wilson.jpg
A l’occasion des Internationaux de France de Roland-Garros, impossible de deviner à première vue qu’il faut six jours d’efforts et 24 étapes de fabrication pour en façonner une !

Les objets les plus simples en apparence ne sont pas forcément les plus faciles à fabriquer. La preuve avec la balle de tennis : impossible de deviner à première vue qu’il faut six jours d’efforts et 24 étapes de fabrication pour en façonner une !

C’est en tout cas le process suivi dans l’usine Wilson de Nakhon Pathom, près de Bangkok (Thaïlande). Un site de 118 000 mètres carrés, où 400 travailleurs produisent 275 000 balles par jour. Précisons que la marque américaine en fabrique au total 90 millions par an et qu’un grand tournoi ATP comme celui de Roland-Garros en utilise... 70 000.

 

 

Quelques détails sur le procédé de fabrication. L’ingrédient de base de la balle de tennis est le caoutchouc. Celui-ci est préparé (en y mélangeant des additifs) et conditionné en "portions individuelles", mises dans des moules pour leur donner une forme de demi-sphère. Deux moitiés sont alors collées puis pressées ensemble. Ces "noyaux" sont ensuite placés dans une machine à polir pour pouvoir y appliquer une substance adhésive (qui deviendra la couture blanche des balles)

Pendant ce temps, des bandes de feutre jaunes sont découpées en formes d'"os pour chiens" (comme les appellent les salariés). Elles sont ensuite enroulées mécaniquement par paires sur les noyaux. Une opération de durcissement et des bains de chaleur, de froid et de vapeur successifs permettent de donner à la petite balle jaune ses propriétés finales. Ne reste plus qu’à apposer le logo souhaité sur les balles et à les emballer !

Source : www.usinenouvelle.com

Catégories
  • Technique